Cap vers le Cap Vert

” Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui-même. On croit qu’on va faire un voyage mais bientôt c’est le voyage qui vous fait ou vous défait.”

Nicolas Bouvier

Après Lanzarote, nous avons pris la direction d´une autre île des Canaries, à 10 heures de navigation. Sur la fin, nous avons eu des rafales à 40 nœuds !!! Heureusement que le Capitaine avait réservé une place au port pour SeaCroods car il était complet.

Grande Canarie

A peine arrivé, Sofiène a pris rendez-vous pour la vidange du moteur et a changé en parallèle le filtre du dessalinisateur. Il vaut toujours mieux prévenir que guérir !!!

Moi, j´ai fait du nettoyage. J´en parle à chaque post mais je n´ai jamais autant nettoyé de ma vie !!! Sur un bateau, ordre et propreté sont vraiment indispensables. Heureusement que nous avons installé des toiles de tours autour du pont. A Gran Canaria, un vent puissant chargé de poussière a recouvert notre catamaran tout blanc d´un voile brunâtre.

Sofiène doit régulièrement faire des réparations: couture de la grand voile et réparation des bosses de ris, qui permettent de réduire la voilure en cas de gros vent, coupées par l’usure.

L´eau dessalée que nous buvons est délicieuse. Elle est directement stockée dans un réservoir de 175 l (x2) Nous la repassons ensuite dans un filtre à charbon type Berkley. A ce stade, elle est très pure. Nous comptons sur nos baignades en pleine mer et sur notre alimentation pour nous apporter tous les minéraux que l´eau ne contient plus.

Les petits matelots au travail, quand c´est possible

Le masculin, le féminin, le pluriel et le singulier n´ont plus de secret pour Ilian ! Enfin, presque…  Naèl, lui, conjugue et accorde. J´ai souvent recours à Internet pour vérifier les réponses, quand nous avons la connexion…

Et vous, vous connaissez la réponse ? 😉

MOUDRE :
“Je lui ai demandé qu’il … le poivre avant de le mettre dans la soupe.”

  1. a) moude
    b) moule
    c) molve

Aux Canaries, nous avons commencé des réserves pour la traversée de 6 jours en direction du Cap Vert. Avant de stocker, il faut enlever toutes les étiquettes des conserves, de vrais nids douillets pour les petites bébêtes.

La cambuse (Lieu dans un navire contenant les vivres)

Nous avons pris le temps de découvrir les curiosités de l´île. De nouveau en Fiat panda, nous sommes partis à l´aventure

Le premier jour, nous sommes allés à Las Palmas, la capitale. La cité ne nous a pas charmé… On y a retrouvé  les mêmes grands centres commerciaux qu´en Europe. Le seul avantage de cette journée et non des moindres, c’est que nous avons pu remplir discrètement la hotte de Saint-Nicolas !!! Une bonne chose de faite ! Et surtout, la dernière occasion avant de quitter l´Europe.

La visite du sommet de l´île ne nous a pas déçue !

Nous avons eu la tête dans les nuages…A 1900 m d´altitude.

Au-dessus de la montagne, nous avons été témoin des vestiges de l´incendie qui a ravagé une partie de l ´île en août dernier. Une vraie catastrophe pour la faune et la flore. Heureusement, elles reprenaient déjà leurs droits. 

Nous sommes passés de la sécheresse à l´humidité, du chaud au froid. Au sommet, nous avons mangé dans un restaurant qui avait allumé un petit feu de bois.

 

La serveuse, très gentille, ne parlant ni anglais, ni français a fait comprendre à Lynn que,  si elle ne finissait pas sa soupe, elle n´aurait pas de sucette ! Elle est restée derrière elle jusqu´à sa dernière cuillerée.

La traversée vers le Cap Vert, cap ou pas cap ?

Une mer calme ne fait pas des marins d´expérience

(proverbe africain)

Et puis, et puis, l´ heure du départ est arrivée… L´ambiance était tendue, comme avant chaque longue traversée. Mais voilà, ici, c´était 6 jours en pleine mer…Du jamais fait ! Le souvenir de nos anciennes traversées était imprimé en nous. Tout le monde était anxieux. Même avant de larguer les amarres, j´avais un mauvais goût dans la bouche qui me rappelait le mal de mer. Les enfants étaient excités. Naèl répétait sans cesse les mêmes phrases en espérant que je le rassure. Mais, je ne prononçais pas les bons mots…Et les deux petits se chamaillaient puis rigolaient comme des baleines pour évacuer leur stress.

Naèl, le prévoyant, avait monté 3 slips, un t-shirt, un short, sa brosse à dent, son dentifrice, sa couette et son masque pour les yeux !

Nous, les grands, avions prévu des sauces à réchauffer avec des pâtes ou du riz pour les premiers jours. Et depuis quelque temps, le Capitaine surveillait les vents, heure par heure.

 30 minutes avant le départ, nous avons pris les médicaments anti- nausée recommandés par nos amis Isabelle et Luc, sauf Lynn qui a refusé catégoriquement et Sofiène qui n´en a pas besoin.

Et nous avons mis les voiles pour 6 jours de navigation, 6 jours tous ensemble sur le pont du bateau.

Mardi 12 novembre.

Nous sommes partis de nuit vers 20h30. Le vent calme au départ s´est levé nécessitant beaucoup de réglages aux niveaux des voiles que seul un Capitaine est capable de faire. Je suis restée à la barre (et non au bar!)  de 3h à 6h du mat, en me recouchant avec une impression de gueule de bois.

Plus que 6 jours.

Mercredi 13 novembre :

Le ciel est bleu parsemé de gros nuages blancs auxquels nous donnons vie en leur attribuant des noms d´animaux. Il y a du vent, la voile est déployée mais la mer continue à nous mettre à l´épreuve, on vomit chacun à notre tour. Les enfants passent le temps en écoutant un livre audio enregistré sur mon ordinateur. Ils apprécient aussi les histoires de la Lunii, la boite qui raconte des histoires

J´hésite à reprendre du Stugeron car la plaquette donnée est déjà presque vide… Je fais une soupe de légumes frais à midi. Elle passe bien. J´en ferai une tous les jours.

Nous envoyons un petit message rassurant à nos parents grâce à l´IRIDIUM, la connexion satellite qui prend le relai quand nous nous éloignons des côtes et que le réseau GSM ne porte plus.

J´ai toujours l´impression de sortir du Rotor de la foire de Liège ! Mais quand j´ouvre les yeux, je ne vois pas de croustillons.

Plus que 5 jours !

Jeudi 14 novembre :

J´ai fait un quart de 00h00 à 03h00 et de 05h00 à 7h00. Je suis cassée mais je récupère bien la matinée. Je refais une soupe à midi que nous mangeons avec du pain. Tous le monde reprend des couleurs. Les enfants demandent à jouer sur leur tablette, c´est bon signe ! Le Capitaine est omniprésent. Le soir, il réchauffe des pâtes que nous mangeons de bon cœur.

Plus que 4 jours

Vendredi 15 :

La nuit, durant nos quarts respectifs, nous regardons des films sur nos téléphones. Ces dernières années, j´ai pris pas mal de retard, je me rattrape quand la mer est calme. Le temps passe vite face à l´écran mais j´ai des difficultés à me rendormir ensuite. Finalement, c´est pas une bonne idée… j´essaie la musique en prenant soin d´éviter  « Cargo de nuit » d´Axel Bauer, « My heart will go on » de Céline Dion (la chanson de Titanic) ou « Manureva » d´Alain Chamfort qui parle d´un bateau disparu !

Nous sommes de plus en plus en forme la journée. La mer nous transforme, nous sculpte à sa façon. Nous apprenons à la connaître mais surtout à nous connaître ! Nous sommes devenus une équipe plus forte. Notre réalité, parfois difficile, renforce nos liens d´entraide et nous fait prendre conscience que nous avons tous besoin les uns des autres…

Nous avons croisé une tortue, la mer se réchauffe ! Un peu de musique et c´est la fête à bord.

Plus que 3 jours

Samedi 16 novembre :

Journée lente et ennuyeuse. Nous nous rapprochons du but mais nous n´y sommes pas encore… C´est long… La houle vient nous taquiner. Le vent souffle à du 24 nœuds, on avance bien, c´est déjà ça ! Mais la météo n´est pas toujours correcte. Elle est parfois très surprenante…

Plus que 2 jours

Dimanche 17 novembre :

La routine des quarts est bien instaurée. La mer est plus calme aussi. Je dessine avec les enfants l´après-midi.  C´est la mission des maman d´occuper les enfants durant la navigation. L´air s´est réchauffé soudainement, l´odeur de la mer est différente. Un poisson volant s´est suicidé à l´avant du bateau.  Un nouveau monde s´apprête à nous ouvrir ses portes…

Plus que quelques heures…

Lundi 18 novembre :

Et voilà, Nous y sommes ! Nous avons été cap d´arriver au CAP VERT, à Sal plus exactement, une des îles de l´archipel. Nous jetons l´ancre. Ensuite, nous prenons le temps de dîner. Je rafraichis les coupes avec la tondeuse et mes ciseaux de coiffeuse, toujours un peu maladroits. Le Capitaine est tout beau, tout rajeuni. Les enfants, plus soignés. Je suis fière du courage de chacun durant la traversée mais je suis épuisée. La joie que j´imaginais ressentir en arrivant n´est pas au rendez-vous. J´ai juste envie de souffler, d´être au calme, de tout remettre en ordre et de passer une bonne nuit dans mon lit.

Au Cap, il y a 2 heures de moins qu´en Belgique. Et ici, plus question d´utiliser nos réseaux téléphoniques comme avant car nous sommes sortis de l´Europe. Ouvrir les données mobiles de mon gsm pendant une minute m´a couté 70 euros ! Heureusement, On peut acheter des cartes de data 4 G qui nous permettent de rester connecté pour des coûts raisonnables.  

Demain est un jour de retrouvaille tant attendu…J´ai envie que tout soit en ordre pour recevoir nos invités. Je suis loin d´imaginer ce qui m´attend là-bas, sur le rivage.

Sofiène et les garçons sont allés accueillir mon frère Alain et sa femme Valérie en annexe. Les enfants étaient fous de joie ! Nous aussi ! Quel bonheur de revoir la famille.  

En attente de régularisation de l´entrée au pays(non européen), nous devons arborer un drapeau jaune (drapeau Q). Si nous le perdons, nous pourrons toujours utiliser la jupe de Lynn!

Leur grosse valise était chargée de produits belges. Nous avons été gâtés ! Miam!

Le premier Chokotoff de Lynn

En fin de journée, nous sommes partis en exploration. Le dépaysement fut total ! Je vous laisse juger par vous-même…

Une explosion de couleurs!

La poubelle du port…

Ici, on oublie le tri…

NO STRESS

 

Le policier regarde un film…

tranquillou!

NO STRESS est la devise du Cap Vert et le climat est tropical ! Il est composé d´un archipel d´îles volcaniques au large de la côte africaine.

Ensuite, nous avons pris la direction de Boa Vista, une autre île du Cap Vert. Nous avons mouillé sur le chemin dans la baie à Santa Maria, toujours sur l´île de Sal

Alain est venu nous donner une leçon de pêche. Il a combattu sans succès quelques monstres marins avant de remonter à bord de belles dorades coryphènes, des requins, Amberjack (sériole couronnée), … Valérie s´est révélée en bonne poissonnière en nous découpant de beaux filets que nous avons rapidement stockés au congélateur, de quoi nous nourrir durant un bon bout de temps !

Elle a même cassé l’ameçon!

Ici,

on paie en Escudos Cap-Verdien

A BOA VISTA

Un resto bien sympa. En moyenne moins de 10 euros par personne.

Avant- Après

Petite balade digestive dans la ville

Le bureau de police… Mimimaliste!

Chaque île a des formalités différentes, mais on s’y habitue. Dans la cour, on aperçoit une saisie de mâchoires de requins.

Le gardien de

l´ annexe.

NO STRESS

Nous avons repris la mer toute une journée vers San Nicolau, notre coup de cœur.

Nous avons mouillé devant le petit port de pêcheur à Tarrafal. En annexe, nous avons cherché un emplacement. Quelques jeunes nous attendaient pour nous aider à accoster et surtout, nous vendre leurs services. Un s´est chargé de surveiller notre annexe. Un autre, de nous faire découvrir l´île. Il y en avait un autre pour la poubelle mais bon, il ne faut pas exagérer !

San Nicolau est un endroit authentique, accueillant même si la pauvreté est présente à tous les coins de rues. Un tas de locaux ne sont pas chaussés et ont des habits troués. Mais leur richesse est ailleurs…

En repartant sur SeaCroods, nous avons donné un euro au gardien de l´annexe et avons pris rendez- vous avec Nilson pour une visite de l´île. Le Capitaine s´est ensuite rendu compte qu´un mousqueton du petit bateau avait disparu. Nous le récupérerons plus tard…

 

Menu du jour

 

Nous avons rencontré un Capverdien ayant résidé 40 ans à Anvers…

Le monde est petit!

Quelques provisions…

Le lendemain, Nilson nous attendait avec un chauffeur. Le Pick up  nous a emmené vers des paysages époustouflants pour les yeux,  un peu moins pour les fesses !

Au bord de la mer, nous nous sommes retrouvés dans un décor incroyable façonnés par les diverses strates de lave. La mer, d´un bleu turquoise venait se jeter sur les hautes falaises en creusant, ici et là, des petits bassins inaccessibles.

Avant d´arriver dans cet endroit somptueux,

nous avons traversé des terres arides

Visite d´une école primaire

Au Cap Vert, l´école n´est pas obligatoire…

Sur le chemin de la capitale, nous avons embarqué les écoliers qui retournaient chez eux durant le temps de midi.

Sao Nicolau a beaucoup de ressources comparée à d´autres îles. Nous avons vu des bananiers, des cannes à sucre, du maïs, des manguiers, des vaches, des chèvres, …Elle est composée de terres très arides et très vertes :

Les supérettes sont limitées mais on y trouve des petits pois de chez nous!

Par contre, la viande, la charcuterie et les bons fromages font cruellement défaut! Ainsi que la salade et les graines (noix, amandes, noisettes, ) Nous commençons à faire notre pain nous- mêmes.

Quelques idées déco 🙂

Le dernier jour à Sao Nicolau, nous avons retrouvé Nilson. Il avait mené l´enquête et récupéré notre mousqueton. Le jeune coupable avait avoué en prétextant que nous ne lui avions donné que 1 € pour avoir surveillé l´annexe durant des heures et que ce n´était pas suffisant ! Il s´était donc payé lui- même en chipant une pièce de notre bien. Le mal fut réparé et il fut compensé.

  • « Et si on invitait Nilson et sa femme ce soir ?», me propose Sofiène
  • « Euh oui, pourquoi pas » dis- je un peu surprise.

Cette idée a immédiatement réjoui tout l´équipage. Et en rentrant au bateau, je me suis empressée de trier les vêtements de Lynn et d´Ilian. Les t-shirts et shorts, qui ne sont pas à leur première vie vont pouvoir ressusciter! Nilson a une petite fille de 1 an et un garçon de 10 ans.

A 18h, la petite famille était au rendez-vous au petit port de pêche. Ils étaient tout beaux, vêtus probablement de leurs plus beaux et propres vêtements. Sofiène et moi les avons accueillis dans l´annexe sous les regards étonnés et rieurs des jeunes restés sur la rive. En route vers SeaCroods, nous avons fait la connaissance de sa femme, Jossimara, de sa petite fille Jossibella et de son fils Reinilson, tout juste sorti de l´école. L´école se termine à 18h au Cap Vert et les enfants portent des uniformes différents dans chaque école.

Pendant la soirée, Alain a pêché un requin. Nous leur avons proposé de le reprendre mais ils ont refusé car ils n´ont pas d´électricité à la maison et donc, pas de frigo…

Reinilson a joué avec la voiture en lego de Naèl. Je n´oublierai jamais son expression entre peur et étonnement quand celle-ci, téléguidée, a commencé à bouger !

Nilson a été à l´école jusqu´à l´âge de 9 ans. Au contact des touristes, il a appris quelques mots de français et d´anglais avec lesquels il se débrouille. Il est tantôt guide, tantôt pêcheur, tantôt mécanicien. Il n´a jamais quitté l´archipel.

Nos invités ont adoré les chips et les jus de fruits…Ils ont gouté aux célèbres pâtes au thon du Capitaine. Et la “cerise sur le bateau”, ils ont fini leur repas par un morceau de chocolat Galler. Lynn a donné en cadeau un de ses nombreux bébés à Jossimara, ainsi que ses dernières couches et les garçons une petite voiture en lego. Nilson avait apporté des coquillages pour nous remercier.

  • « Vous savez les enfants que San Nicolau veut dire Saint-Nicolas en Portugais. C´est l´île de Saint-Nicolas ! » dit Sofiène sérieusement aux enfants.
  • « Mais on ne l´a pas vu » dit Ilian, pensif….
  • « Il devait être là car moi, j´ai vu beaucoup de zwarte pit ! (pères fouettard) s´exclame Lynn avec des étoiles dans les yeux.

Le départ de Valérie et Alain avec qui nous avons partagé des moments de vie extraordinaires… Ils ont laissés un grand vide…

Le petit coin de Naèl

Salut tout le monde, je suis à nouveau de retour. Je vais vous parler de ce que j’ai aimé.

Tout d’abord, l’arrivée de tonton Alain et tata Valérie. Ils ont apporté plein de chiques. Je veux dire plein plein plein de chiques des milliers.

Pendant la navigation, tonton Alain a pêché une petite dorade et après, quand il était en train de couper la dorade, il a entendu à nouveau  bzzzzzz. C’était la canne, il y avait un gros poisson, une grosse dorade.

C’est tata Valérie qui a découpé la bête.

Il y avait un poisson volant qui avait sauté sur le bateau à cause des vagues. Et on l’a mis dans le frigo pour pêcher des crabes.

En visitant San Nicolau, on a vu beaucoup d’araigneés

Nous avons visité une école et ça m’ fait tout bizarre.

A très bientôt! Naèl

Le billet d´Alain et Valérie

Enfin, Nous y voilà ! Les retrouvailles tant attendues ont eu lieu. Nous avons découvert des îles très méconnues de tous. Pour la plupart d´entre nous, le Cap-Vert est une île de sable fin avec des cocotiers et une eau d´un bleu vert profond !

Rien de tout ça…

Après 15 heures de traversée entre Boa Vista et Sao Nicolau, nous arrivons sur une terre volcanique avec une plage de sable noir. Sofiène jette l´ancre dans une très jolie baie, calme et paisible. Nous découvrons des personnes qui ne sont pas du tout stressée par le temps. Ici, tout semble fonctionner au ralenti. Ce qui nous frappe en premier, c´est la pauvreté des habitants, tout le monde ne travaille pas ici et c´est ainsi, ils sont heureux comme ça.

En Avant pour un tour de l´île

Nous avons apprécié cette excursion d´une journée en4/4 Pick up. Au fur et à mesure, nous découvrons des paysages grandioses. Entre falaises creusées par les vagues puissantes et montagnes arides, On se croirait sur Mars tant le sol est rouge. Des pierres de lave datant de plusieurs centaines d´années, jonchent le sol. Quelques herbes poussent par ci par là et nourrissent les chèvres en liberté.

Dans la montagne, nous nous arrêtons dans un petit village où nous visitons une école. Nous discutons avec l´institutrice primaire, c´est une expérience unique et enrichissante.

En route vers la capitale, de nombreuses cultures s´offrent à nous ; bananiers, tomates, canne à sucre, maïs, … Ici, la verdure domine alors que, 10 km plus bas, il n´y avait pratiquement rien. C´est le parc naturel de Monte Gordo.

Partie de pêche

J´ai pu m´adonné à ma passion pour la pêche en soirée et début de nuit car la journée, les poissons ne mordent pas. Résultat : quelques belles prises comme 3 requins, 1 Amber Jack que nous dégusterons ensemble, très bien cuisiné par Isabelle dans son four 4 *. Au bout de la ligne, j´ai eu aussi 3 poissons globes qui apprécient le poulpe mis en appât. Valérie veille à la sonnette et me prévient des touches quand je ne suis pas attentif !!! Grosses frayeurs tout de même avec le requin d´un mètre qui avaient des dents acérées, il ne fallait pas mettre ses doigts n´importe où !!! Il n´attendait que ça. Nous le relâchons car « il est trop beau » comme dirait Lynn. Naèl et Ilian ne rate rien du spectacle et ne veulent pas aller au lit. Je démonte la canne, et tous au lit, nous sommes épuisés.

La journée, Valérie et Sofiène ont nettoyé la coque du bateau, un fameux travail sous l´eau, avec une brosse en main. Pendant plus de 4 heures. Pendant ce temps, je nettoie le pont et les fenêtres, pleines de sel, du à la traversée.

Déjà la fin

Les 2 derniers jours, nous restons sur le bateau et profitons du magnifique paysage, du calme et nous nous reposons.

Au programme, cours avec les enfants le matin, course l´après-midi au village et baignade en fin de journée, ça fait du bien un peu de repos.

Nous repartons les yeux pleins d´étoiles, avec le plein de vitamine D. Retour à la réalité, le rêve est terminé…

Dans quelques jours, la grande traversée…

3 semaines où nous allons tenter  d’apprivoiser les Dieux de la mer!

Nous sommes actuellement à Mindello, lieu de départ de nombreux bateaux pour la grande traversée  de l’Ocean Atlantique, vers les Antilles.  

This Post Has 15 Comments

  1. To the family: Great to see you adapting to the environment….and going with the flow 😃.
    We enjoy seeing your progress…..and reading your stories.
    All the best. Guy

    1. Hi Guy,

      Thank you for following us. We need to adapt to each new environment indeed.
      Take care
      The SeaCroods crew

  2. J’en ai pris plein les yeux, bises Alain le voisin

    1. Merci Alain, ca nous fait plaisir de savoir que tu suis nos aventures!!!
      A bientôt, l´équipage de SeaCroods

  3. Have a safe crossing😘😘😘

    1. Merci!!!! bisousssss

  4. Dag allemaal,
    Zon en water en wij maar aan Kerstmis en Nieuwjaar beginnen denken. Geniet ervan. Schitterende foto’s overigens.
    Succes met de “Grote oversteek”. Kus aan de kinderen. Groet Goedele en Hubert.
    ps. Dit wordt vertaald door google translate, hopelijk een beetje correct. 😉

    1. Bedankt dat jullie altijd op de afspraak zijn geweest van onze blog. Het maakt ons super blij,
      Fijne kerstdagen en tot binnenkort voor nieuwe avonturen! SeaCroods

  5. Et puis un matin, tu te demandes comment va le SeaCroods et tu regardes le blog… et tu te prends la beauté de la planète, la générosité de notre terre, l’amour d’une famille, la simplicité de la vie en pleine figure… et tu te dis que c’est bon et beau!
    Vous êtes incroyablement merveilleux et je me sens honorée de pouvoir vous suivre à travers ce blog si bien écrit et illustré.
    Que les vents vous mènent vers ces rendez-vous improbables et magiques!
    À bien vite, dans vos écrits!

    1. Nous avons de la chance d’être en contact et suivi par des amis aussi fidèles et chaleureux!
      Bisous à toute la tribu
      l´équipage de SeaCroods

  6. 😎 l île de saint Nicolas a donc été découverte !

    Nous suivons vos aventures avec plaisir

    Nb: la grossesse de Mimie se passe bien. Et oui, une 3ème petite poulette arrivera vers le 7 avril. Son prénom : Soléane.
    Mimie concilie donc ses études de 1ère année bachelier français langue étrangère et grossesse. Ça va très bien. Mia, 3an /2 et Gabriel 1en/2 sont en forme.

    Dans l’attente de vous lire dans les Caraïbes 😎

    2back Family

    1. Hello la petite famille
      Toutes nos félicitations pour la petite poulette. Les soeurs doivent être impatientes de voir Soléane (très joli prénom)
      Grosses bises à vous et RDV dans nos prochaines aventures
      SeaCroods crew

  7. Hi Sofiène and family,
    When you read this, you will have arrived in the Antilles. I also sent e-mail. Happy to hav le received the link to your website from Nath today (lost my other phone…).
    In any case, great to read up on your wonderful adventures!!!
    Happy Holidays and best wishes for the New Year for all of you!
    Bizzzzz
    Bert and Marieke

    1. Hi Bert, Marieke and the kids, all the best for the new year!
      We hope all is fine with you and we are happy to share with you our adventure.
      We arrived safely at Barbados and plan for the Grenadine for next
      Read you soon
      The Seacroods crew

  8. Hâte de vous retrouver. Superbe récit.

Leave a Reply

Close Menu